Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane.

Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane. Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane. Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane. B&B en Umbria, B&B à Perugia, lieu idéal pour visiter l’ Ombrie, louer chambres avec salle de bain privée, économique B&B en Ombrie près de Perugia, B&B à prix bas!!! Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane.

Maison
Chambres Photos
Villes Visiter
Services
Info-prix

- Last Minute

- Prezzi
- E-Mail

 

B&B Gli Olivi Perugia
Umbria Italy

Tel. 0039.339.1520648
Tel. 393.1051411

Fai trovare la Tua azienda
L'Umbria online

umbria, aziende dell'umbria, promozione imprese umbre

Lastminute Agriturismo
www.agriturismo.pg.it

Perugia
Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane.

Pérouse apparaît pour la première fois dans l'histoire sous le nom de Perusia. C'est l'une des douze cités étrusques. Elle est mentionnée lors de la guerre de 310 ou 309 entre les Étrusques et les Romains. Pérouse participe activement à la rébellion de 295 et doit se résoudre, avec Vulsinii (Bolsena) et Arretium (Arezzo), à demander la paix l'année suivante.
Arc étrusque de Pérouse
Arc étrusque de Pérouse

Au cours des guerres puniques de 216 et 205, Pérouse se range aux côtés de Rome. On n'entend parler à nouveau de la cité qu'en 41-40 av. J.-C., lorsque Lucius Antonius vient s'y réfugier avant d'être vaincu par Octave à l'issue d'un long siège. On a retrouvé des balles de plomb jetées avec des frondes à l'intérieur de la cité et dans les environs (Corpus inscr. lat. xi. 1212). La ville est brûlée, nous dit-on, sauf les temples de Vulcain et de Junon. Les murs-terrasses étrusques, toutefois, ne sont guère endommagés. La ville est ouverte à l'occupation de tous sur un territoire d'un mille. Des inscriptions « Augusta sacr(um) Perusia restituta » permettent de supposer que la ville a été rapidement reconstruite. Elle ne devint toutefois une colonie que vers 251-253.

Les géographes ne mentionnent guère son existence jusqu'en 548, lorsque Totila l'envahit après un siège. Dans la période lombarde, Pérouse est l'une des villes principales de la région de Tuscia, qui s'étend au nord de Rome. Au IXe siècle elle devient une propriété des papes avec l'accord de Charlemagne et de Louis le Pieux. La cité continue toutefois pendant des siècles à mener une vie indépendante, guerroyant contre les cités et territoires voisins de Foligno, Assise, Spolète, Todi, Montepulciano...

Les papes ont parfois trouvé asile dans les murs de Pérouse. L'administration papale y a aussi organisé les conclaves qui ont élu Honorius III en 1124, Honorius IV en 1285, Célestin V en 1294 et Clément V en 1305. Cependant Pérouse se montra toujours réticent à l'égard des papes. Ainsi, lors de la rébellion de Rienzo en 1347, la cité ombrienne envoya dix ambassadeurs au tribun romain et résista vigoureusement aux légats du pape venus la soumettre.

Au cours du XIVe et du XVe siècles, les rivalités entre les premières familles locales, les Baglioni et les Oddi,les Michelotti, transformèrent peu à peu la ville en champ de bataille,assassinat de Biordo Michelotti le 10/03/1398. Comme dans de nombreuses villes de Toscane et d'Ombrie, Pérouse se couvrit alors de tours érigées par les personnalités les plus puissantes et les plus riches. Lorsque les Oddi quittèrent la ville, les Baglioni se déchirèrent entre eux. Le mariage d'Astorre Baglioni, en 1500, dégénéra en massacre. Le jeune Raphaël, qui apprenait alors la peinture à Pérouse, a immortalisé dans La Déposition la figure du beau Grifonetto Baglioni, mort au cours de ces journées.

Les papes commencèrent à craindre ces princes si instables et menaçants. En 1520, Léon X attira à Rome Gianpaolo Baglioni et le fit décapiter. Onze ans plus tard, profitant d'une rébellion des Pérousins contre une taxe papale, Paul III envoya son armée à Pérouse pour soumettre définitivement la ville. Il détruisit toutes les tours qui couronnaient la ville et construisit une énorme citadelle, la Rocca Paolina, par dessus les résidences des Baglioni. Les anciennes rues du quartier Baglioni devinrent des galeries souterraines que l'on peut encore visiter aujourd'hui. Cette citadelle, dressée au sommet de la ville, servait moins à protéger Pérouse de ses assaillants qu'à empêcher toute rébellion des habitants contre le pouvoir papal. Elle cristallisera pendant des siècles l'humiliation des Pérousins.

En 1797, l'armée de Bonaparte occupa Pérouse et y ramassa les principales œuvres d'art, dont des tableaux du Pérugin qu'on trouve aujourd'hui dans des musées français. La ville fut aussi touchée par des tremblements de terre en 1832, 1838 et 1854. L'armée autrichienne prit la ville en mai 1849. L'événement le plus important fut toutefois la « libération » de la ville en 1860, lorsque la ville échappa définitivement au pouvoir papal pour rejoindre le Piémont avec le reste de l'Ombrie. L'une des premières décisions des dirigeants de la ville fut alors de détruire la Rocca Paolina.


Assisi
Visiter Assisi, Perugia, Dormir en B&B in Perugia, jolie B&B, lieu ideal to visit Perugia Assisi, Todi, Spoleto et tous les villes d’art ombriennes et la basse Toscane.

Aux alentours de 1000 av. J.-C., des migrants s'installèrent dans la haute vallée du Tibre, jusqu'à la mer Adriatique, mais aussi dans le voisinage d'Assise. On les appelle Ombriens. Ils vivaient en petites unités fortifiées, sur les hauteurs. Mais à partir de -450, les Étrusques puis, après -295, les Romains, s'emparèrent de la région.

Ces derniers promurent Assise au rang de Municipe en -89. On peut encore voir à Assise les murs de la ville ancienne (qui protégeaient une surface de plus de 50 hectares), le forum (place de la commune), un théâtre, un amphithéâtre et le temple dédié à Minerve (qui est devenu l'église de Santa Maria sopra Minerva, voir les images) Le christianisme est présent à Assise dès 238, sous la tutelle de l'évèque Rufino, martyrisé par la suite. Selon la légende, sa dépouille serait présente dans la cathédrale San Rufino.

Après la chute de l'empire romain, les Ostrogoths détruisirent la majeure partie de la cité en 545. Assise passe ensuite sous le contrôle des Lombards puis du duché franc de Spolète.

Mais c'est à partir du XIe siècle que commence la splendeur d'Assise. En effet, comme beaucoup de communes italiennes, Assise connait un apogée médiéval entre le XIe siècle et le XIVe siècle (jusqu'à la peste noire de 1348). Au XIIe siècle, Assise est plutôt gibeline, alors que sa puissante voisine, Pérouse, est guelfe. Les guerres entre les deux cités sont fréquentes et c'est à l'occasion de l'une d'entre elles (La bataille de Ponte San Giovanni) que François d'Assise fut fait prisonnier, enclenchant le processus qui devait le mener jusqu'à la mendicité et la sainteté.

Cette prospérité de la ville se marque par le fait que c'est au XIIIe siècle que l'urbanisme d'Assise dépasse les murailles antiques, qui sont agrandies en 1260 puis en 1316. Son dynamisme est aussi lié à sa vitalité religieuse puisque, outre François, Assise est aussi renommée pour sainte Claire, sa contemporaine, qui a fondé à son exemple l'ordre religieux féminin des Clarisses. Néanmoins, Assise est soumise rapidement à ses puissants voisins (que ce soit le pape ou les ducs de Milan).

Après l'apogée médiéval, Assise retrouve son calme et participe marginalement à la Renaissance.

De nos jours, le site attire de nombreux pélerins et touristes. Il abrite en effet la basilique qui est dédiée à François d'Assise.

Un tremblement de terre, le 26 septembre 1997 endommagea la ville et particulièrement la basilique Saint François, où le toit de l'église supérieure tua quatre personnes[1] en s'effondrant. Deux années de travaux ont été nécessaires pour la rendre au public et aux fidèles. Des travaux de renforcement et d'injection de résine la consolide. Les fresques de Cimabue ont été rénovées et restaurées à cette occasion, mais le tremblement de terre leur causa des dommages importants.


B&B situated in the heart of Umbria, good position to visit the most important cultural
and historical cities
and famous villages.

 
Bed and Breakfast Perugia "Gli Olivi" Perugia Umbria
 

Maison B&B à Perugia - Chambres Photos - Services B&B - BB Info-Prix -
B&B Perugia, Todi, Assisi Umbria Villes Visiter